LES TERRASSES DE SAUMUR (Saumur)

LES TERRASSES DE SAUMUR (Saumur)

Tél 02 41 67 28 48
Date du repas : samedi 4 août 2018 – le soir
2 Menus “Terroir” à 41 €
Deux cocktails de fruits
1/2 bouteille de vin de Bourgogne
Sandrine et Pierre ► Filet de bar cuit à la nage de sauge (de notre jardin)

Sandrine et Pierre ► Filet de daurade royale laquée au Guignolet d’Anjou de chez Combier (accompagnement : purée de petits pois au wasabi et oignons nouveaux au curcuma)

Sandrine ► Pannacotta à la pêche et au Layon, parfum de romarin de notre jardin

Pierre ► Mille feuilles au chocolat et fève de Tonka

Total : 71,20 € (au lieu de 112 € grâce au Passeport Gourmand)

La note de Monsieur : 12/20

La note de Madame : 10/20

On a aimé : 
. Le cadre, belle vue sur le château de Saumur au loin, qui se découpe sur l’horizon comme le château de la Belle au Bois Dormant
Ça peut s’améliorer :
. Par où commencer ? Dans ce restaurant dont nous avions un très bon souvenir, cette soirée a été celle de toutes les déceptions.
Pour commencer, nous avons pris deux cocktails de fruits en apéritif, pour 8 €, on s’attendait à des jolies couleurs dans des verres à cocktail, et non pas à du jus de fruit industriel dans des verres de cantine, accompagné de gâteaux apéritifs bas de gamme.
Le vin nous a été apporté durant l’apéritif, et nous avons dû demander à ce qu’il soit mis au frais, à aucun moment on ne nous l’a servi, ni même fait goûter.
La mise en bouche est arrivée, des rillettes de saumon  faites maison.
L’entrée  : de fines lamelles de bar sur lesquelles la serveuse verse un bouillon. En quelques minutes, le poisson est cuit, fondant et très agréable. Malheureusement, l’assaisonnement était inexistant : pas de sel, pas de goût de sauge…
Les verres de l’apéritif nous ont accompagnés pendant tout le repas, malgré la jolie pyramide faite pour attirer l’attention du service : verre, verre, coupelle à pain (de toutes façons quand on a mangé le pain avec l’entrée, on ne vous ressert pas) et verre Duralex qui avait servi aux gâteaux apéritif.
La daurade est arrivée, bien cuite également, et c’était là le point fort du plat. Les oignons nouveaux étaient fondants mais fades, et impossible de trouver le goût du Guignolet ni même la puissance du wasabi. Et trois oignons entiers dans un plat, est-ce bien raisonnable ?
Les desserts enfin, et là attention, j’adore les panna cotta et Pierre le chocolat, vu le déroulé du repas, nous sommes réservés…
Mais Alleluia, ma panna cotta à la pêche a le goût de la pêche ! Bon pour le goût du Layon on repassera et les pop corn sont sans intérêt (surtout ceux qui ont brûlé). Pour le mille feuilles que j’ai goûté, j’ai trouvé le feuilletage plutôt bon et le chocolat également. 
Bref, nous repartons allégés de 71 € (et encore on avait le Passeport Gourmand) et très déçus du rapport qualité/prix. Le service tâtonnait également (plusieurs jeunes serveurs sont venus nous poser les mêmes questions, nous ont apporté l’amuse-bouche qu’on avait déjà eu et le patron, n’avait pas la tenue qu’on attend dans un un tel lieu)
C’était comment avant ? (mieux)
21 septembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*