LES 3 LIEUX (Les Ponts de Cé)

LES 3 LIEUX (Les Ponts de Cé)

Date du repas :  vendredi 15 novembre 2019- le soir
Tél : 02.14.03.03.53
2 Menus Luthier
1 cocktail “Les 3 lieux”

Sandrine ► Huître pied de cheval & kiwi & wakamé

Pierre ► Oeuf bio & cèpes et butternut

Sandrine  et Pierre ► Saint-Jacques & Andouille de Guéméné & Sarrasin

Sandrine et Pierre ► Lieu jaune de ligne & girolles & épinards

Avant-dessert

Sandrine ► Pomme & Aneth & Citron

Pierre ► Chocolat fumé, betterave & hibiscus

1 bouteille de Hautes-Côtes de Beaune

TOTAL : 122 € au lieu de 166 €

La note de Monsieur : 16/20

La note de Madame : 16/20

Alors, ce repas ?

EXCELLENT !!! Nous l’avons tellement mieux apprécié que lors de notre dernier passage, le 4 mai 2018.

Pour commencer, notre menu comportait deux entrées, à choisir à la carte. 

J’ai été surprise mais séduite par le mélange huître-kiwi qui fonctionne à 200 % et donne une note de fraîcheur qui atténue le goût iodé de l’huître. Pierre a également apprécié son entrée de saison, relevée par une écume de praliné.

Le plat principal que nous avons choisi (avec supplément à 4 €) était largement garni de girolles, et,  cela ne se voit pas avec la sauce crémée qui a été rajoutée par dessus, mais il s’agissait d’un médaillon de lieu farci farci de noisettes entières et épinards. Petite observation : il serait bon de préciser la présence de noisettes car tout le monde n’en mange pas (à commencer par moi).

L’avant-dessert comprenait des rayons de miel et une glace à l’ananas.

Coup d’éclat de la part du pâtissier pour le dessert : Une reproduction de pomme, façon “Cédric Grolet”, sur un lit de charbon végétal… On coupe en deux, la pomme reste bien droite et on aperçoit son cœur farci de pommes, légèrement citronné et relevé d’aneth. Fait du hasard, nous avions programmé un teatime le LENDEMAIN au Meurice (établissement de Cédric Grolet) et nous avons donc pu y goûter sa pomme. Force est dire que l’élève a dépassé le maître. Je vous invite d’ailleurs à juger par vous-même…

Pour Monsieur, son dessert s’articulait autour du chocolat. On percevait nettement les gôuts de fumaison et de betterave, une vraie réussite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*