LE CAYOLA (Les Sables d’Olonne)

LE CAYOLA 

Tél 02.51.22.01.01
Date du repas : Samedi 20 juin 2020 – le soir
2 Délice Melon Citron (Champagne, crème de melon, sirop de citron jaune)
Pierre ► Authenticité (Le Foie Gras de Canard cuit au Gros Sel, Magret Fumé,”bonbon”de datte Medjoul, Sésame et Poivre de Kampot)
Sandrine ► Iodé (Huîtres des Viviers de la Mine de chez Jacques Petitgas,pochées dans leur eau,pommes de terre fumées,confit d’échalotes acidulé,râpé de chou fleur violet)
Sandrine et Pierre ► Bocage (Le filet de bœuf des Pays de la Loire grillé, Cannelloni farci de champignons et ricotta, jeunes pousses de tétragone)
Avant-dessert
Sandrine ► Saisonnier (Sphère d’abricot parfumé au romarin)
Pierre ► Confiance (Lamelles de chocolat Caraïbes,crémeux au thé noir, ses framboises et son sorbet)
1 café

Total : 229,00 €

La note de Monsieur : 13/20

La note de Madame : 13/20

Alors, ce repas ?
Deux ans se sont écoulés depuis notre dernier repas, avant que cet établissement ne perde son étoile Michelin.
Nous commandons 4 repas, mais comme toujours, je déduis les menus que nous n’avons pas consommés, je garde simplement les boissons.
Nous voilà donc installés pour l’apéritif en terrasse, le vent est bien là, nous demandons s’il n’y a pas quelques châles à nous prêter, pas de chance, il y en a peu et ils sont tous pris. Nous savourons quand même notre bon cocktail (le même que la dernière fois) et les appétissants accompagnements.
Nous commandons les menus, le vin et une bouteille d’Evian. La mise en bouche est vraiment symbolique pour un menu à 69 €, mais bon… 
Les entrées arrivent, j’apprécie la mienne au moins visuellement, car quitte à comparer deux entrées aux huîtres pochées, je dois bien reconnaître que celle du Moulin de l’Epinay était supérieure en goût.
Pierre et l’autre invité ont assez peu apprécié leur foie gras, personnellement j’ai goûté et ce sont plus les trois sucettes de dattes, apportant un goût vraiment trop sucré à une entrée, qui m’ont laissée dubitative.
Nous avons tous les deux choisi le filet de bœuf, mais si la viande était fondante, aucun accompagnement n’est venu titiller nos papilles.
Le chariot des fromages arrive (pas de photo), et s’il est appétissant, après mon second choix, le serveur a une question tout à fait malvenue je trouve : “et pour finir ce sera quoi ?”. Donc c’est trois parts maximum, (qui peuvent vous tomber sur le pied sans vous faire mal), pas de salade mais une petite cuillère de confiture de cerises aux fruits rouges.
L’avant dessert est une fraîcheur ananas-coco tout à fait agréable.
Mon dessert de saison, un peu à l’image de tous les plats précédents, est bon, très agréable à regarder, mais manque d’un petit plus pour réveiller les saveurs… En revanche, Monsieur est davantage séduit par son dessert que par le reste du repas.
Bref, un bon repas, mais trop cher pour 69 € (la vue ne justifie pas tout).  En deux ans, la qualité a vraiment baissé, dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*