L’AUBERGE DE LA DILIGENCE (Loiré)

L’AUBERGE DE LA DILIGENCE (Loiré)

Date du repas : mardi 3 février 2015 – le soir
 1 cocktail maison (Perrier, Campari, Jus d’orange, Jus de citron) et 1 Douceur angevine (Guignolet, Cointreau, Crémant)

1 cocktail maison (Perrier, Campari, Jus d'orange, Jus de citron) et 1 Douceur angevine (Guignolet, Cointreau, Crémant)

2 menus “surprise” et 3 verres de vin chacun
Terrine de foie gras avec persillé de mâche et câpres

Terrine de foie gras avec persillé de mâche et câpres

Oeufs brouillés avec des copeaux de Pata Negra

Oeufs brouillés avec des copeaux de Pata Negra

Quenelle de merlu avec un risotto et un crémet

Quenelle de merlu avec un risotto et un crémet

Tajine de saumon avec boulgour de légumes et carottes

Tajine de saumon avec boulgour de légumes et carottes

Boeuf  avec bouillon Yuzu de petits légumes et citronnelle

Boeuf avec bouillon Yuzu de petits légumes et citronnelle

Mijoté de canard pendant des heures, émulsion de foie gras, purée de pomme de terre, chips de Cantal
Mijoté de canard pendant des heures, émulsion de foie gras, purée de pomme de terre, chips de Cantal
Blinis de sarrasin, crémet de Bleu et chutney d’ananas

Blinis de sarrasin, crémet de Bleu et chutney d'ananas

Perdu de brioche, espuma de griotte sorbet pomme safran

Perdu de brioche, espuma de griotte sorbet pomme safran

Total : 135,00 € (au lieu de 220 €)

La note de Monsieur : 15/20

La note de Madame : 15/20

Les commentaires :
Nous nous sommes laissés tenter par ce restaurant gastronomique qui figurait dans notre Passeport Gourmand, pour le menu “surprise” (le plus cher, celui qu’on ne prend JAMAIS d’habitude), mais bon, 40 ans ça doit se fêter…
Nous arrivons donc au restaurant, et sommes installés à côté de la cheminée.
Le déroulement du repas nous est expliqué (rien de sorcier) et la serveuse nous demande s’il y a des plats qu’on souhaite vraiment éviter.
Nos apéritifs arrivent, avec une verrine  et des amuse-bouche, deux makis, deux petits sablés au parmesan et encre de seiche, et, ô surprise, du pop corn et des olives (comme au bistro du coin).
Bref, on ne mange que ce qui nous plait (tout sauf les olives et pop corn) et le premier plat arrive :  la terrine de foie gras, pas mauvaise mais pas renversante, puis l’oeuf brouillé, pourquoi pas, puis l’excellente quenelle de merlu, qui est vraiment un plat qu’on a rarement l’occasion de manger, c’est un peu ce qu’on attend d’un menu “Carte blanche”
Le plat avec le boeuf était original et plaisant, léger comme tout.
Passons au mijoté de canard, absolument parfait, avec une texture mmmmmmmmh et des arômes…… j’en salive encore, et l’émulsion de foie gras…
Puis le très étrange plat de fromage, composé de trois éléments que nous aimons : le Bleu, le blinis et l’ananas.
Verdict : tout ça ne va pas du tout ensemble pour nous.
J’ai voulu manger dans une même bouchée ananas et Bleu, on peut dire que ce fut un vrai moment de souffrance…
Sans faute au niveau des desserts (on savait qu’ils étaient forts dans ce domaine), surtout pour le sorbet pomme safranée, qui nous a fait découvrir un mélange de saveurs, tout à fait à notre goût !
Au moment de partir, la patronne nous a proposé un chamallow à la menthe (maison), idéal pour digérer (un peu) ce repas copieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*