L’HELIANTHE (Turquant)

L’HELIANTHE (Turquant)

Tél 02 41 51 22 28
Date du repas : vendredi 1er novembre 2019 – le soir
2 verres de vin
2 cocktails maison

Pierre ► Petite Charlotte aux Poireaux et Mousse de Topinambour, Jus de Betterave et Céréales

Sandrine ► Soupe d’Orties Sauvages, Ile Flottante au Balsamique, Mouillette Epicée

Pierre ► Pavé de Sandre Rôti sur Peau, Choux vert et Andouille de Guéméné, jus de Viande et Poivre Fumé

Sandrine ► Pavé de Cerf Mariné au Saumur Rouge, Compotée de Courge Butternut et Poêlée de Chanterelles

Sandrine et Pierre ► Croustades de St Maure de Touraine, Mesclun de Salade à l’Huile de Noix

Pierre ► Dacquoise Praliné-Chocolat, Bananes Rôties, Crème de Noisette
Sandrine ► Pain Perdu, Pommes Tapées de Turquant, Crème Glacée à la Vanille

Total : 60,50 € au lieu de 99,50 € grâce au Passeport Gourmand

Alors, ce repas ?
Encore un restaurant que nous n’aurions pas testé s’il n’avait été dans le Passeport Gourmand (75 km d’Angers quand même).
Situé dans la maison natale du génial Antoine Cristal, une habitation troglodyte, cet établissement compte une cinquantaine de couverts, aux tables bien espacées (critère ô combien important pour nous). 

Pas de menu mais seulement une carte, à des prix raisonnables, (entrée 9 €, plat 16,50 €, fromage 5 € et dessert 8,50€). Pour le fromage, il y a même trois préparations au choix.
Concernant l’entrée, même en cherchant bien, aucune trace ni arôme de poireau n’est ressorti dans l’entrée de Monsieur,  un oubli ou modification de dernière minute…?
Par contre, j’étais curieuse de voir ce qu’était une île flottante au balsamique, ben en fait c’est du blanc d’œuf monté en neige et recouvert de balsamique. Ça fait son petit effet visuel.
Les plats sont bons, la cuisson de mon cerf est saignante comme demandé, c’est copieux juste pour laisser la place au fromage, servi avec de la salade verte, on apprécie toujours…
Pour le dessert, plutôt que du pain perdu, il s’agit de brioche perdue, encore meilleure, d’une glace à la vanille bien parfumée et surtout d’une pomme tapée locale, réhydratée dans du vin rouge. Pour Monsieur, toujours gourmand de sucré, un dessert un peu plus généreux, ne serait-ce qu’en banane, aurait été bienvenu. 
Quoi qu’il en soit, c’est un endroit atypique, dans un secteur touristique à visiter absolument, dans lequel nous serons certainement amenés à revenir, avec la prochaine édition du Passeport Gourmand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*