CONCOURS CHEFS DE GARE

Et si 2019 était l’année d’un nouveau concours de cuisine… ?

Aux premiers jours de juillet, un article relayé sur @Twitter  a attiré mon attention… On y parlait de cuisine régionale, de concours amateur, et de SNCF ! 
Les grandes lignes de ce projet : réaliser une recette régionale, en 30 mn, dégustation comprise… Le rapport avec la SNCF (à part le temps très chronométré) ? Les candidats qui verront leur plat sélectionné devront l’exécuter dans une gare de leur région, avant d’être éventuellement sélectionnés pour la finale…. 

Ici tout le cahier des charges de ce concours

Après quelques hésitations, entre le timing pas idéal de la période de vacances et la contrainte de trouver un plat local susceptible d’être préparé en amont et dressé le jour J, le tout dans un esprit “Gare SNCF”, je me suis lancée dans la préparation, et même disons-le, la CRÉATION d’un burger, de MON burger… le BURGER “KING D’ANJOU”.
De quoi est composé ce burger hors du commun ? Et à part l’originalité de son nom, en quoi est-il local ? Autant de questions qui déjà vous taraudent…
Le pain à burger, que je n’avais jamais réalisé, a fait l’objet d’une dizaine d’essais, toujours avec la même recette, mais en essayant d’avoir une forme bien ronde, gonflée mais pas trop, et une jolie couleur dorée au jaune d’œuf.
Par un heureux hasard et sans réellement le chercher, j’ai trouvé du ketchup à la courge, cultivée en Anjou, et légèrement relevé, j’en ai donc tartiné généreusement mon pain, avant de déposer dessus une compotée d’échalotes d’Anjou (IGP) au vin d’Anjou.
Quelques lamelles de champignons de Saumur, revenues dans la graisse de rillauds, sont disposées avec une précision quasi chirurgicale sur les échalotes. En effet, j’ai eu plusieurs fois des écroulements des couches supérieures, quand la base n’est pas parfaitement plate.
Pour la viande, vous l’aurez compris, j’utilise des rillauds d’Anjou, dont je ne conserve que la partie maigre et que j’essaie encore de disposer de manière plane.
Et comme mon fabricant de ketchup d’Anjou fabrique aussi des concombres d’Anjou marinés dans du vinaigre, devinez ce que j’ajoute avant de passer au fromage ?
D’ailleurs, pour le fromage, partie ô combien importante… J’utilise un fromage d’Anjou au lait cru de vache. Je fais chauffer tout cela au four, pendant environ 7 minutes, mais sans poser le chapeau sur le burger, car je me suis aperçue qu’il était impossible de le soulever une fois chaud sans que toute la garniture ne coule à droite à gauche.  Or, comment insérer la salade indispensable à tout burger si je ne soulève pas le chapeau ? 
J’ai donc adressé la dernière photo de la série ci-dessous à l’organisation du concours, et j’attends sagement le 25 septembre, date à laquelle les finalistes régionaux seront désignés. 

BREAKING NEWS : SELECTIONNEE POUR LA PROCHAINE ETAPE LUNDI 7 OCTOBRE A RENNES !!!

DOMAINE DE LA BERGERIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*